Affiches publiées de Maisons-Alfort

    Avis : 1re Vente de Charbon - 31/01/1915

    En août 1914, on imaginait que la guerre serait courte et que les soldats reviendraient dans leurs foyers avant l’hiver.

    Avis : Oeuvre de "la visite aux blessés" – 10/12/1914

    Pendant la guerre, les civils fondent une multitude d'œuvres patriotiques, pour venir en aide aux soldats ou aux familles démunies.

    Avis : Rapatriement des habitants nécessiteux du département de la Seine – 14/08/1914

    Souvent seuls à subvenir aux besoins de leur famille en temps ordinaire, les hommes mobilisés laissent sans ressources femme, enfants, et parfois parents, et ce alors même que le coût de la vie augmente du fait de la guerre.

    Avis : Assistance par le travail. 5 octobre 1914

    L’entrée en guerre de la France désorganise toute l’économie nationale. La majorité des hommes en âge de travailler ont quitté la ville.

    Avis : Allocations accordées pendant la durée de la guerre aux Familles nécessiteuses des Militaires rappélés sous les drapeaux – 31/12/1914

    Avec la mobilisation, la ville se vide en quelques jours de presque tous ses hommes dans la force de l’âge, approximativement de 18 à 47 ans.

    Avis : Prêt de chevaux réformés provenant des armées – 15/12/1914

    En décembre 1914, le ministre de la Guerre propose aux propriétaires de prêter, à titre de "dédommagement", les chevaux devenus inutilisables.

    Avis : Réquisition des chevaux – 17/10/1914

    En ce début de 20e siècle, l’armée, encore peu motorisée, ne peut envisager une guerre sans cavalerie. La mobilisation de l’été 1914 ne se contente pas d’emporter les hommes : elle s’en prend aussi aux chevaux.

    Avis concernant l’adresse à porter sur les correspondances destinées aux troupes – 5/02/1915

    Le 5 février 1915, le maire M. Champion rappelle par voie d’affiche à ses administrés les nouvelles règles à respecter pour écrire aux soldats.