Archives de Moers : l’éducation scolaire au début du 20e siècle

Cet article fait partie du projet de commémoration du Centenaire de la Grande Guerre entre Maisons-Alfort et Moers (Allemagne).

La chanson "L'empereur est un homme bon" – "Der Kaiser ist ein lieber Mann"

Au début du 20e siècle, cette chanson fait partie des classiques de l’éducation scolaire dans l'Empire allemand. Il est coutume d’apprendre cette chanson aux enfants âgés de 8 à 10 ans.

La chanson est apprise par cœur par les écoliers notamment à l'occasion des célébrations, le 27 janvier, de l’anniversaire de l’Empereur Guillaume II d’Allemagne.  Dernier empereur allemand et dernier roi de Prusse, Guillaume II d’Allemagne a régné de 1888 à son abdication en 1918.

La chanson évoque le souhait de pouvoir rencontrer l'Empereur pour lui offrir des fleurs et des présents. L’apprentissage d’une telle chanson, qui renforce le culte de la personnalité, doit créer un sentiment de proximité personnelle entre ce jeune public et l’Empereur.

Chanson "L'empereur est un homme bon"
 
Chanson "L'empereur est un homme bon". Crédits image : Stadtarchiv Moers

Traduction des paroles de la chanson en français :

Et que j’ai voulu chez l’Empereur ?
Je lui ai serré la main
Et lui ai offert les plus belles fleurs,
Que j’ai trouvé dans le jardin.
Et je lui ai dit "En toute fidélité,
Je t’apporte ces fleurs !"
Et je suis parti ensuite
Pour être à nouveau ici.

Quelques années plus tard, dans la même logique de culte de la personnalité, une nouvelle version de cette chanson fera son apparition pour célébrer le dictateur Adolf Hitler : "Le chef est un homme bon / il habite à Berlin / ..."

En savoir plus :

La Grande Guerre à Moers, notre ville jumelle