Moers à la veille de la Grande Guerre

Aujourd’hui, Moers est une ville de près de 110.000 habitants. Située à 30 kilomètres de la frontière hollandaise et à 40 kilomètres au nord de Düsseldorf, Moers fait partie de la région (Land) très industrielle de la Rhénanie du Nord - Westphalie.

Ancien camp romain, Moers fut fondée officiellement en 1300 par le roi Albrecht I. La ville connut une période faste sous la principauté d'Orange, une apogée qui dura près de 100 ans. En 1702, Moers rejoint le royaume de Prusse.
 
En 1794, Moers fut conquis par Napoléon 1er. La principauté de Moers fut transformée en département français en 1795 et fit "officiellement" partie de la République française jusqu’en 1815. Cette période a laissé de nombreuses traces dont témoignent les documents qui furent précieusement préservés par les archives municipales de Moers. La France imposa ainsi aux Moersois le service militaire obligatoire (pour les hommes), le règlement d’un impôt spécifique, la langue française ou encore l’introduction du code civil (ou code "Napoléon") à la française. 

En 1906, la ville qui comptait déjà 6000 habitants doubla son nombre d'habitants en fusionnant avec la commune voisine de Landbürgermeisterei. 

Le visage de Moers changea beaucoup à cette époque, suite à l’arrivée de l'industrie minière.  Entre 1904 à 1914, la ville connut une explosion démographique consécutive à l’arrivée de plus de 10.000 travailleurs miniers.  À la veille de la Grande Guerre, Moers était donc devenue une ville dynamique et un pôle économique d’envergure.

Vue sur la vieille ville de Moers, avant 1899

Vue sur la vieille ville de Moers, avant 1899

En savoir plus :
Le jumelage entre Maisons-Alfort et Moers
Lire l’article sur l’occupation des français à Moers en allemand (lien vers le journal local de Moers au format PDF)