Portrait de Charles Alexandre LEROUX

Charles Alexandre LEROUX est né le 5 mars 1879, à Châteaudun, dans le département de l’Eure-et-Loir (28). Fils d'Édouard Julien LEROUX (tonnelier, 24 ans) et de Hortense PESNON (femme au foyer, 26 ans), il s’est marié le 29 septembre 1904 avec Isabelle Louise FAUSSE à Malakoff (Hauts-de-Seine) avant de s’installer à Maisons-Alfort au 39, rue de Normandie.

Deux enfants naissent de cette union : André, né en 1903, et Pierre, né en 1907.

Lorsque la guerre éclate, Charles Alexandre LEROUX est rappelé par décret et mobilisé dans la foulée. Il devient Adjudant au 89e régiment d’infanterie 1re compagnie n° matricule au corps 6002 bis, n° 3869 du 3e bureau de recrutement de la Seine.

Photo de l'adjudant LEROUX, prise dans une tranchée. Collection de Mme ROSSIGNOL

Photo de l'adjudant LEROUX, prise dans une tranchée. Collection de Mme ROSSIGNOL

Le 25 septembre 1916, Charles Alexandre est tué par les troupes allemandes à Bouchavesnes (80), dans le cadre de la bataille de la Somme. Sa mort intervient lors des combats pour la prise de Combles.
Le 13 janvier 1922, Charles Alexandre LEROUX reçoit, à titre posthume, la médaille militaire qui porte l’appréciation suivante :

"Sous-officier plein de bravoure et d'entrain. S’est vaillamment conduit au combat du 25 septembre 1916, au cours duquel il a été tué en entrainant sa section à l'assaut des lignes allemandes. A été cité."

Médaille militaire de Charles Alexandre LEROUX. Collection de Mme ROSSIGNOL

Médaille militaire de Charles Alexandre LEROUX. Collection de Mme ROSSIGNOL

Trois collatéraux de cette famille périssent lors de la Grande Guerre : FAUSSE Maurice Gustave, HATEAU Joseph Barnabé et HATEAU Moïse Léon Tous trois meurent le 22 août 1914, seulement quelques jours avant la journée la plus meurtrière que la France ait connue. Le 22 août 1914, plus de 27000 soldats français vont mourir au front. 
Le corps de Charles Alexandre LEROUX a été rapatrié le 16 décembre 1921 dans le cimetière de Maisons-Alfort. Sa tombe porte le numéro 2775. Son nom figure sur le Monument aux Morts et sur la stèle du Cimetière de Maisons-Alfort.

A l'issue de la guerre, un de deux enfants de Charles Alexandre LEROUX, André LEROUX, décide de s'installer à Maisons-Alfort. Il habite rue de la Ferme (aujourd’hui : rue Gabriel Péri), puis, rue Fernet et gère une entreprise générale. André LEROUX aura ainsi deux filles, qui comme leur père seront scolarisées à l’école de la rue Raspail.

En 1988, la crypte et la stèle du cimetière furent construites. La crypte surmontée de la stèle furent érigées et inaugurées en 1988. Elle est surmontée d’une stèle où figurent les "nom et prénoms" de 82 soldats préalablement inhumés dans le cimetière. Carré de Corps Restitués [relevé n° 10470]

Aujourd’hui, Charles Alexandre LEROUX repose dans la crypte avec 81 autres soldats.
 
En savoir plus :
Découvrir la fiche de M. LEROUX Charles Alexandre sur www.memorial-genweb.org  
Suivre les mouvements du 89e régiment d’infanterie