Portrait de René VAUDREUIL

René Vaudreuil est né en 1883 dans la Nièvre. 

Lorsque la guerre éclate, le 3 août 1914, il habite à Maisons-Alfort, au 7 rue de Créteil (actuelle avenue du Général Leclerc). Depuis 4 jours, il est le père d’un petit garçon : Louis René. Comme les autres hommes en âge de se battre, René est malgré tout contraint de quitter sa petite famille pour le front.

Le 29 juin 1915, probablement soucieux d’assurer l’avenir de son fils et de sa compagne​ s’il lui arrivait malheur, il épouse Angèle… mais par procuration : retenu au front, il se fait représenter. Il fait donc jouer au plus vite la loi votée quelques semaines plus tôt, le 4 avril 1915, qui permet aux soldats appelés sous les drapeaux de se marier malgré les circonstances, soutenant ainsi l’institution du mariage en même temps que le moral de la population.

À 34 ans, le 24 juillet 1917, il est porté disparu au Plateau des Casemates (Aisne). 

À 3 ans, Louis René est lui orphelin d’un père qu’il n’a fait que croiser. Faute de corps, sa mère et lui n’ont pas même une tombe où se recueillir. 

Le décès de René ne sera officialisé que 4 ans plus tard, en 1921.

​Ce portrait représente René avant la guerre, alors qu’il faisait son service militaire.

Portrait de René Vaudreuil

Portrait de René Vaudreuil. Crédits photo : Famille Vaudreuil

Cette photographie, probablement prise au cours de l’hiver 1915 car le petit Louis René a déjà bien grandi, porte au dos la mention manuscrite "Première permission". Ce cliché immortalise la rencontre malheureusement fugace entre un père et son fils.

Famille Vaudreuil

Photo de famille. Crédits photo : Famille Vaudreuil